Actualités

L’IET FAIT VALOIR LE RÔLE DE L’UNIVERSITÉ DANS LA STRATÉGIE DE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE AUPRÈS DE TEQ

L’Institut de l’énergie Trottier (IET) a déposé un mémoire dans le cadre de la consultation lancée par Transition énergétique Québec (TEQ), en amont de l’élaboration de son premier plan directeur. Intitulé « Le rôle de l’université dans la stratégie de transition énergétique », le document présente les recommandations du directeur académique et du directeur exécutif de l’IET, MM. Normand Mousseau et Louis Beaumier, en vue de favoriser l’atteinte des cibles énergétiques définies par le gouvernement.

L’université comme organisation de référence
L’IET accueille favorablement l’initiative de TEQ, à savoir d’élaborer un plan directeur en transition, innovation et efficacité énergétiques, à travers un processus de consultation auprès des acteurs concernés. Or, pour appuyer la profonde transformation de société que doit mener TEQ, les deux signataires du mémoire tiennent à attirer l’attention sur le potentiel de savoir et d’analyse que représente la communauté universitaire.

En effet, pour permettre au Québec de progresser dans sa transition énergétique pour les cinq prochaines années – ainsi que pour les décennies à venir –, tout en assurant un développement économique et social, l’université se présente comme une organisation de référence par excellence. Dans tous les pays qui réussissent à avancer dans la transition, les universitaires jouent d’ailleurs un rôle d’accompagnement privilégié.

« Ayant dans son mandat d’appuyer la recherche dans le domaine énergétique, il va de soi qu’un lien étroit doit être établi entre TEQ et le milieu universitaire, ce dernier regroupant la majorité des intervenants de premier ordre en recherche au Québec. », précisent d’une même voix MM. Mousseau et Beaumier.

« L’université peut également agir à titre d’organisation neutre et indépendante pour évaluer les progrès, estimer l’efficacité de différents programmes et mesures existants et proposés, et fournir des scénarios basés sur ces derniers au gouvernement. », renchérissent-ils.

La production d’un plan rigoureux et audacieux à l’échelle provinciale ne doit pas faire exception. Bâtir des ponts avec le monde universitaire québécois s’avérera un facteur clé de succès.

Pour consulter le mémoire, cliquez ici.

Accédez également au mémoire « Renforcer une institution essentielle », signé par la plume citoyenne de Normand Mousseau (directeur académique de l’IET) et Roger Lanoue (consultant en stratégie énergétique).

11/12/2017