Actualités

CHEMINS DE TRANSITION : POUR UNE TRANSFORMATION SOUHAITABLE

L’Institut de l’énergie Trottier (IET) est fier d’appuyer le projet Chemins de transition, dont l’objectif est d’engager la communauté scientifique, au côté des citoyens et citoyennes et des autres forces vives de la société, dans le nécessaire débat sur la transition écologique au Québec, afin d’identifier collectivement les chemins les plus porteurs pour assurer un futur souhaitable. Ce projet, porté par l’Université de Montréal et Espace pour la vie, bénéficie du programme de soutien aux collaborations et à la diffusion de l’IET.

Chemins de transition permettra de stimuler les liens entre les activités de recherche et d’enseignement et de proposer des perspectives de réflexion originales. « Quoi qu’il arrive, la société québécoise va se transformer profondément, dans le temps d’une génération, sous l’effet de la crise environnementale. La question est de savoir si cette transition sera entièrement subie ou si nous pouvons la choisir au moins en partie », expose Marie-Josée Hébert, vice-rectrice à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation de l’Université de Montréal. « Tant la promotion que l’approche critique de modèles idéaux de durabilité ne suffisent plus : il faut également mieux connaitre et débattre des chemins de transition possibles, redoutables ou souhaitables, que l’humanité va emprunter pour assurer sa survie. »

Du côté d’Espace pour la vie, « Chemins de transition s’inscrit dans le Laboratoire des possibles, un espace de connexion et d’échange en innovation ouverte créé par Espace pour la vie», précise Charles-Mathieu Brunelle, directeur d’Espace pour la vie. Les projets du Laboratoire des possibles réunissent des acteurs et actrices de tous les horizons pour résoudre des enjeux reliés à la biodiversité, au développement durable et aux changements climatiques dans le but ultime d’imaginer et de construire un futur tout aussi solidaire que bienveillant, et d’inciter à l’action. »

Les défis de la transition
Les travaux de Chemins de transition seront structurés autour de 5 grands défis, dont les deux premiers sont :

  • Comment nourrir en santé toujours plus d’humains sans épuiser les ressources terrestres, dans un contexte de changements climatiques?
  • Et comment faire converger transition numérique et transition écologique?

Pour chacun des défis abordés, une démarche en quatre étapes, s’échelonnant sur une période d’un an et demi, est prévue. Basée sur une approche prospective et des méthodes d’animation mettant à profit des savoirs multidisciplinaires, le projet permettra d’explorer avec efficacité l’éventail des futurs possibles afin de choisir une vision collective du futur souhaitable pour guider l’action. En mobilisant l’incroyable diversité et richesse des expertises québécoises, ce projet proposera à la société québécoise des balises pour éclairer des choix difficiles à faire et les solutions les plus porteuses. Il permettra aussi de suivre, d’année en année, l’évolution du Québec vers le futur collectivement choisi.

Place aux citoyens et citoyennes
Le projet Chemins de transition inclura aussi la participation du grand public. Des rencontres de réflexion et d’échange auront lieu lors d’ateliers citoyens qui seront organisés conjointement par Espace pour la vie et l’Université de Montréal. La participation citoyenne est essentielle au projet Chemins de transition pour que les pistes de solution élaborées par les experts et expertes trouvent écho auprès du grand public. Les détails et modalités entourant ces ateliers citoyens seront précisés à la rentrée. Le grand public sera aussi appelé à participer aux Chemins de transition en proposant des thèmes pour les prochains grands défis.

Pour en savoir plus sur le projet Chemins de transition, visitez www.cheminsdetransition.org.

06/07/2020